Minutier de l'étude

Les Notaires du Chatelet

Hôtel de la compagni des notairesLes notaires de Paris sont indissociablement liés à l’histoire de la Capitale. En 1270, Saint Louis a institué les « soixante notaires du Châtelet ». Depuis neuf siècles, les notaires de Paris sont restés fidèles au centre historique de leur ville et la Chambre des notaires de Paris siège toujours sur ce site qui est devenu aujourd’hui la Place du Châtelet.

Minutier de l'étude

Nom des Notaires Minutes appartenant à l'étude
BEAUFORT (de) Pierre de 1626 à 1656
GUIGAULT (Pierre) de 1658 à 1675
BECHET (Denis) de 1675 à 1690
BELLANGER (Toussaint) de 1690 à 1710
LEFEVRE (Alexandre) de 1703 à 1726
LA BALLE (de) François de 1715 à 1742
DUPRE (Jean-Baptiste) de 1746 à 1798
PORLIER (Benjamin) du 16 Termidor An VI au 8 août 1806
NARJOT (Jean-Marie) du 8 août 1806 au 16 août 1826
LAMBERT (Dominique) du 16 août 1826 au 20 mai 1831
TRESSE (Louis-François-Adolphe) du 20 mai 1831 au 15 novembre 1860
SCHELCHER (André-Marc) du 15 novembre 1860 au 28 juillet 1882
REY (Charles-Gabriel) du 28 juillet 1882 au 29 août 1901
FLAMAND-DUVAL (Eugène-Isodore-Edmond) du 29 août 1901 au 4 juin 1924
LAINE (Léonard-Albert) du 4 juin 1924 au 11 février 1959
LEVIEUX (Clause-Yvon-Eugène) du 11 février 1959 au 9 juillet 1980
LEVIEUX (Claude) et PARGADE (Dominique)
Société Civile Professionnelle
du 9 juillet 1980 au 13 février 1991
PARGADE (Dominique)
Société Civile Professionnelle 
du 13 février 1991 au ...
PARGADE (Dominique)
Société d'Exercice Libéral 
du ... au 6 juillet 2007
PARGADE (Dominique) et PARGADE (Laurent)  
Société d'Exercice Libéral 
depuis le 6 juillet 2007

Le Minutier central des notaires de Paris

"Le minutier central, cette merveilleuse machine à naviguer parmis les siècles..." Eric Orsenna

Le Minutier central a été constitué à la suite de la loi du 14 mars 1928, qui autorise les notaires à déposer aux Archives nationales (pour Paris et la Seine) ou aux Archives départementales (pour les autres départements) leurs archives ayant plus de 125 ans de date.

Le Minutier détient des documents recouvrant plus de quatre siècles : 22.000.000 de minutes, 3.300 répertoires et une ensemble considérable de dossier clients.

L'arrêté ministériel du 17 mai 1971 a autorisé la libre communication des minutes et des répertoires de plus de cent ans d'âge. Cette disposition a été confirmée par la loi du 3 janvier 1979, qui a également mis ces documents au rang des archives publiques.

André Malraux

"Dans notre civilisation, l'avenir ne s'oppose pas au passé, il le ressuscite."